english   La transe opère à une brèche où le corps entre en contact avec différents temps, différents espaces corporels et territoriaux. L'expérience organique y est augmentée: danse frénétique, peau nue, baisers, massage, le rave s'en démarque en plus par l'utilisation d'instruments de simulation synthétique qui augmentent le potentiel chamanique de ces rituels devenus électroniques. Cet environnement médiatisé du rave -monde pulsatoire, monde vibratoire - produit une chair électrique dans laquelle nous baignons et où le corps dansant se confond. Si le rave et le carnaval semblent être des mondes de contraste de par l'hypertechnologisme de l'un et l'extrême organicité de l'autre, il faut peut-être plutôt sentir la plongée animale dans lequel l'un et l'autre s'engagent pour retourner vers un univers d'instinct, de langage physique (plus que verbal) et de tribalité.

     Extrait de "L'espace transitoire du corps", par Isabelle Choinière.
    Rituel Festif / Festive Ritual, le livre